/medias/image/9789322545ad88070dd458.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Les métiers pour pratiquer les langues

Recherche d'emploi

-

22/08/2018

Vous aimez les langues et en parlez plusieurs ? Vous êtes étudiant(e) ou professionnel(le) et vous vous demandez comment exploiter ce talent ? Voici un tableau des opportunités offertes par le monde des langues aujourd’hui. 

Un circuit long, parfois encombré, mais toujours passionnant

L’époque où ne parler qu'une langue suffisait est désormais révolue - même si cette langue est l’anglais. Aujourd’hui, des langues comme le chinois, le polonais, l’hindi ou le brésilien sont devenues précieuses et recherchées. Alors pourquoi apprendre des langues ? Après 5 ans d'études, on peut espérer devenir interprète, traducteur, enseignant ou chercheur. Ces débouchés permettent pourtant une diversification avec des secteurs comme le commerce, la communication, le marketing ou le tourisme. Quel que soit le domaine, la maîtrise d’une ou de plusieurs langues est un atout qui se valorise sur un CV. 

Débouchés académiques : d'enseignant à chercheur

  • Traducteur et interprète 

Le traducteur travaille surtout à partir de documents juridiques et financiers (contrats, bilans, rapports annuel…), techniques et scientifiques (brevets modes d'emploi, articles…), commerciaux (publicité, courriers, etc.) et plus rarement audiovisuels (DVD, internet, sous-titre…). L’interprète, lui, restitue le discours d'un orateur étranger : son intervention se fait exclusivement à l'oral. L’interprétation peut se faire a posteriori ou en simultané.

  • Enseignant en langues 

Il s'agit non seulement de maîtriser parfaitement une langue mais également de savoir maîtriser une classe. Aisance relationnelle, écoute, patience, pédagogie et fermeté sont quelques-unes des qualités nécessaires. En France, c’est l’anglais qui offre le plus de postes : aujourd’hui, plus de 90% des élèves choisissent cette langue comme première langue étrangère.

  • Recherche : pour étudier les langues parlées dans le monde (plus de 7 000 !) et leurs évolutions.
    Le linguiste-chercheur, par exemple, utilise une approche scientifique pour comprendre et analyser les langues. Il travaille en organisme de recherche, à l'université comme enseignant-chercheur ou dans des sociétés privées.
    Le terminologue : entre la traduction scientifique, littéraire et technique, il cherche des adaptations aux mots étrangers. Il travaille notamment sur les néologismes, les mots anglais (comme WalkMan  = Baladeur, Email = Courriel) et les mots techniques et scientifiques. Il peut travailler dans des organisations nationales ou internationales (ministère, ONU, Union Européenne), agences de traduction ou grandes entreprises industrielles.


1001 métiers pour utiliser ses langues 

Plus de la moitié des diplômés en langues travaillent dans des entreprises.
Pour quoi faire ? Des métiers de l’international : chef de chantier, diplomate, assistant marketing, nounou… tous les métiers sont concernés dès lors que l’entreprise ou le post ont un lien avec l'international. Les secteurs les plus concernés sont :

  • Le marketing / commerce : commercial import-export, ingénieur technico-commercial, communication et la gestion administrative.
  • La restauration : serveurs, responsables, assistants...
  • Le tourisme : guide touristique, hôte en agence, accompagnateur de voyages ou dans las compagnies d'aviation.


À vous de jouer !

103 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Recherche d'emploi

Comment rédiger votre lettre de motivation en français

User profile picture

Pierre CHAMAND

20 septembre

Recherche d'emploi

Quelques conseils pour votre recherche d'emploi

User profile picture

Pierre CHAMAND

11 juin

Diplômes et examens de langues officiels

Tout savoir sur le nouveau TOEIC©

User profile picture

Pierre CHAMAND

26 novembre